Page d'accueil Life+ Desman
20/11/2017
Le statut du desman des Pyrénées a évolué sur la Liste rouge des mammifères continentaux de France métropolitaine de l'UICN : il est passé de quasi-menacé (classement 2009) au niveau vulnérable.
En biologie et écologie, l'expression « espèce menacée » s'applique à toute espèce risquant de disparaître à court ou moyen terme.
Une espèce vulnérable (ou préoccupante) est une espèce en péril car ses caractéristiques biologiques la rendent particulièrement sensible aux menaces liées aux activités humaines ou à certains phénomènes naturels.
Cette évolution de statut, primordiale, constitue une aide précieuse pour lutter contre son déclin dans toute son aire de répartition.
Elle est le fruit des travaux, études et démarches réalisées dans le cadre du Plan National d'Actions et du Life+Desman.

Retrouvez ici les détails de cette évolution

Les statuts de conservation des Mammifères de métropole ont été actualisés dans le cadre de la Liste rouge nationale des espèces menacées, huit ans après la première évaluation.
Au total, 125 espèces (103 continentales et 22 marines) ont été confrontées aux critères de la méthodologie et ce nouvel état des lieux fait apparaître une situation aggravée pour les espèces continentales (33 % menacées ou quasi menacées contre 23 % en 2009) comme pour les espèces marines (32 % menacées ou quasi menacées contre 25 % en 2009).
Plus globalement, ces résultats mettent en évidence que 17 espèces sont menacées et 24 autres sont quasi menacées. Entre les deux évaluations, 11 espèces ont vu leur catégorie changer, parmi lesquelles seulement trois ont vu leur situation s’améliorer et huit autres ont connu une dégradation.

Ce projet, mené conjointement par le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et le Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN France), en partenariat avec la Société française pour l’Étude et la Protection des Mammifères (SFEPM) et l'Office national de la Chasse et de la Faune sauvage (ONCFS), a notamment mobilisé une douzaine d'experts pour la validation collégiale des résultats.

La Liste rouge de l’UICN constitue l’évaluation mondiale la plus complète du risque d’extinction des espèces ou sous-espèces végétales et animales. Pour cela, elle s’appuie sur une série de critères précis sur la base des meilleures connaissances scientifiques disponibles. Ses objectifs sont d’identifier les priorités de conservation, d’orienter les décisions des politiques publiques en faveur de la biodiversité et de mobiliser l’attention du public sur l’importance et les enjeux des problèmes de conservation actuels.