Page d'accueil Life+ Desman

Tous les spécialistes font le constat d’une fragmentation importante de son aire de répartition et de son déclin. La dégradation et l’altération de ses habitats et de ses proies en sont une des causes principales. Elles sont essentiellement liées aux activités humaines et notamment tout ce qui entraîne une perturbation des débits des cours d’eau et une modification du milieu (aménagements hydrauliques, destruction des berges, canyonisme, etc.). La destruction de l’espèce accidentellement (pêche, route) ou volontairement par manque de connaissance (piscicultures) constitue également une menace.

Ce constat de déclin et la répartition restreinte de l’espèce, donnent à la France une responsabilité forte pour sa conservation

Zoom sur les différents types de menaces

Photo : à venir

Légende : Destruction des berges (©Julien Vergne)

 

  • La modifications du milieu entrainant une destruction/limitation des gîtes potentiels du desman et/ou une diminution de ses proies.
    Elles sont liées, en particulier, aux activités et aux aménagements de l’homme dans ou à proximité des cours d’eau (destruction des berges, présence d’ouvrages hydroélectriques ou hydrauliques, bétonnage des rives, piétinement des cours d’eaux par des loisirs sportives concentrées, pollutions diverses...). Outre la destruction physique des gîtes et corridors pour l’espèce, ces activités peuvent entrainer une modification des conditions physico-chimques des cours d’eau, une modification de leurs profils, une variation brutale de débit... qui peuvent provoquer des modifications de la composition et de la productivité des peuplements d’invertébrés, proies du desman.
  • La destruction de spécimen volontaires (collectionneurs, pisciculteurs par manque de connaissance considérant le desman comme une menace de prédation), ou involontaires (lutte contre nuisibles, pratiques de pêche illicites, ….). A noter que certains petits aménagements en cours d’eau se révèlent être particulièrement mortels pour les desmans (prise d’eau agricole sans crépine, pièges à poissons, collisions...).
  • La compétition avec d’autres espèces : le Desman a un régime alimentaire proche de celui de plusieurs espèces (Truite, Cincle, Omble etc.). En cas de forte pression, comme un surcroît de ces espèces, le Desman peut voir sa ressource alimentaire se réduire. La prédation est à également à surveiller car les dégâts causés en Espagne par le Vison d’Amérique, non indigène, sont alarmants.
  • Des causes intrinsèques à l’espèce : l’espèce présente plusieurs parasites et pathogènes identifiés. Une stérilité chez les femelles a également pu être constatée.

Plus que sa destruction directe, la dégradation et l’altération des habitats du Desman des Pyrénées et de ses proies sont les causes principales du déclin de l’espèce.